Le profil conservateur en Turquie

Il est toujours délicat de catégoriser ses interlocuteurs. Or, il existe quelques caractéristiques typiquement locales, intéressantes à présenter, dont notamment le profil conservateur en Turquie.

Inane Gurbuz, directeur France d’Azkan Group et coach professionnel en Management Turc, vous partage un extrait  de son ouvrage « Travailler et Négocier en Turquie » :

Description : le profil conservateur en Turquie

Lorsqu’on voyage dans un pays à 99% musulman, on peut avoir l’impression d’atterrir dans un environnement nourri et impliqué dans la religion. Or, la réalité est toute autre. Et vu que la capitale économique du pays est Istanbul (plus de 15 millions d’habitants !), ce paradoxe local prend une autre dimension.  En effet, sur le terrain, il est quasiment impossible pour un étranger d’estimer le degré d’engagement à la religion de vos interlocuteurs.

A première vue, lors d’une rencontre professionnelle, les Turcs se présentent comme les occidentaux : même tenue vestimentaire, même expression orale, mêmes sujets de discussions… Il est surprenant de constater qu’entre eux, ils peuvent se surprendre.

Au final, il est délicat de porter un jugement hâtif sur ce sujet. Le fait que vos interlocuteurs soient conservateurs ne les empêcheront pas d’être de très habiles négociateurs.

  • La prise de décision : « Turks make business with people not companies »

 

Au quotidien, il est intéressant de noter la passion que les Turcs mettent dans ce qu’ils font et par ricochet dans le monde du travail.  Dans le subconscient oriental, lors d’une prise de décision on ne raisonne pas par un OUI ou par un NON à la question posée. En Turquie, soit on aime soit on déteste ! Il n’y a pas de juste milieu. Dès lors, afin de convaincre votre interlocuteur, vous devez rajouter des ingrédients tels que l’émotion, la passion, vos pensées….

Si nous devions faire un tour du monde des tendances émotionnelles lors d’une prise de décision, nous obtenonsles résultats ci-dessous (études menées auprès de 80.000 individus, Fons Trompenaars, L’entreprise multiculturelle, Maxima, Paris, 2003). Le monde serait divisé en quatre groupes :

  • En Europe Centrale, Europe du Nord et sur la côte Est des Etats-Unis : soit on est d’accord soit on est en désaccord
  • Au Canada et sur côte Ouest des Etats-Unis, soit on a de la sympathie soit de l’indignation dans la prise de décision
  • En Asie, le mode de raisonnement est axé sur le respect ou le manque de respect
  • En Europe du Sud, en Amérique Latine et les pays Arabes, soit on aime soit on déteste

Aussi, les réactions d’un groupe sont difficilement compréhensibles pour les personnes issues des autres groupes.

La suite de ce texte est disponible dans notre ouvrage « Travailler et Négocier en Turquie ».
Depuis 2005, Azkan Group intervient comme cabinet de conseil pour tous vos projets de développement sur le marché turc : conseil en implantation, détection de partenaires, études de marché, recrutement Turquie, portage salarial Turquie….